Rapport de l’atelier de validation du document de la politique nationale de développement durable et responsable du secteur des loisirs en république du Congo

Rapport de l’atelier de validation du document de la politique nationale de développement durable et responsable du secteur des loisirs en république du Congo

Il s’est tenu, du 1° au 2 octobre 2019 a Brazzaville, dans la salle n°515 du Ministère des Affaires Étrangères, [atelier de validation de la politique nationale de développement durable et responsable du secteur des loisirs en République du Congo.

La première journée a été marquée par quatre (4) temps forts, a savoir :

  • La cérémonie solennelle d’ouverture, présidée par Madame Arlette SOUDAN NONAULT, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, assistée du Représentant-Résident du PNUD au Congo, Monsieur Maleye DIOP et de [Expert Consultant International Tourisme et Loisirs, Monsieur Timothée TABAPSSI. Deux allocutions ont été prononcées au cours de cette importante cérémonie : celle du Représentant-Résident du PNUD, suivi du discours d’ouverture de I’atelier par Madame la Ministre.Plus de cinquante (50) cadres, représentant divers organismes, a savoir les différents Ministères, la Direction Générale des Loisirs, la Direction Générale des Sports, la Direction Générale de la Police, la Direction Générale du Plan, la Direction Générale des Arts et des Lettres, les Directions Départementales des Loisirs, la Mairie de Brazzaville, , ‘ Assemblée Nationale et le Sénat, la Société Civile, ont pris part a ces travaux. |
  • Le début des travaux a été marqué par la lecture des termes de référence de l’atelier, exposé, par le Consultant,des grandes lignes du document 4 valider. Cet exposé s’est articulé autour des points suivants : le contexte, l’approche méthodologique, le bilan diagnostic, la stratégie et le plan pluriannuel! d’action prioritaire.
  • Les échanges en séance plénière pour des questions d’éclaircissement et de contributions 4 L’enrichissement du document.
  • La constitution des groupes de travail : Les participants a l’atelier ont été ensuite éclatés en quatre (4) groupes de travail, chaque groupe ayant la charge d’examiner une partie du document 4 valider. Les travaux de groupe se sont poursuivis jusqu’en fin de journée :

Le deuxième jour, quant 4 lui, a connu trois (3) moments importants :

  • La poursuite des travaux de groupe ;
  • La restitution des travaux de groupe, au cours de laquelle chaque groupe a présenté les remarques de fond et de forme relevées dans chacune des parties du document, ainsi que les suggestions faites pour l’enrichir. Les interventions de fond ont porté, entre autres, sur (i) le nombre non actualisé des infrastructures sportives et culturelles, (ii) absence d’indicateurs dans les fiches de projet, (iii) la base de calcul de la contribution des partenaires financiers, (iv) le confit global des programmes.

En réponse, le Consultant a, s‘agissant du nombre des infrastructures sportives et culturelles, indiqué que les chiffres portés dans le document ont pour source les rapports de la Direction Départementale des Loisirs. Il a ensuite demandé aux représentants de la Direction Générale des Sports de lui faire parvenir dans les meilleurs délais le fichier actualisé des équipements sportifs pour les corrections nécessaires.

Pour ce qui est des indicateurs au niveau des différentes fiches de projets, ils seront pris en compte lors de ‘élaboration des documents de projets et de la planification stratégique de chacun des projets.

En ce qui concerne la contribution des partenaires financiers, elle résulte des estimations recueillies lors des échanges et contacts exploratoires préalables menés auprès des potentiels bailleurs de fonds.

S‘agissant enfin du coût global de la mise en œuvre de la stratégie, a savoir 28 546 680 000 F.CFA, le Consultant a indiqué que ce montant concerne la mise en œuvre des quatre programmes déclinés sur une période de cinq (5) ans, tel qu’indiqué dans le tableau récapitulatif de la programmation budgétaire par programme et par année de la page 77 du document.

A l’issue de la présentation des conclusions des travaux de groupe, chaque groupe a pris le soin de remettre au Secrétariat, le rapport portant sur les amendements @ apporter dans le document de la politique nationale de développement durable et responsable du secteur

des loisirs en République du Congo.

Sous réserve de ces amendements et de la prise en compte des remarques de fond, le document de politique nationale de développement durable et responsable du secteur des loisirs en République du Congo a été validé.

  • La cérémonie de clôture, présidée par le Conseiller Administratif et . Juridique, Représentant Madame la Ministre du Tourisme et de Environnement.